SUCCES POUR NOTRE APRES-MIDI DE MUSIQUE ET DE DANSE PALESTINIENNE

117 personnes ont assisté au spectacle de musique et de danse de Palestine organisé le samedi 20 novembre au Centre André Malraux à Rouen La Grand Mare.

Une ambiance très conviviale a accompagné toute cette après-midi qui réunissait un public chaleureux, autour du soutien à la cause du peuple palestinien par le biais sa culture.

La qualité du spectacle proposé par le groupe « Al Quds », pour la musique, et « Palestine » pour la danse traditionnelle (Dabké) ont emporté l’adhésion du public qui a rejoint les danseurs à la fin du spectacle. Les musiciens ont été eux-mêmes très satisfaits de l’accueil qui leur a été réservé par le public mais aussi  par l’équipe et l’excellent repas qui leur avait été offert.

Un buffet, préparé par des membres de l’équipe, proposait des pâtisseries et du thé, tandis qu’un stand informait sur l’activité de l’AFPS et proposait d’acheter des produits palestiniens et  des keffieh, ainsi que d’autres articles permettant d ‘afficher son soutien aux droits nationaux des palestiniens.

Cela a aussi été l’occasion d’établir des contacts nouveaux avec des personnes particulièrement intéressées par notre action.

LE GROUPE « AL QUDS »

LA TROUPE DE DABKE « PALESTINE »

DANSE AVEC LE PUBLIC

Le public danse avec la troupe de Dabké !

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur SUCCES POUR NOTRE APRES-MIDI DE MUSIQUE ET DE DANSE PALESTINIENNE

DECOUVERTE DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE TRADITIONNELLE PALESTINIENNE

AL QUDS

Le groupe de la recherche musicale et folklore palestinien Alquds (Jérusalem) a été fondé à Paris en 2008. Il est composé du luthiste tunisien Maher Belhaj et la chanteuse palestinienne Abeer Hamad. Le groupe est complété par le violoniste Salem Bnouni et le percussionniste Elies Ghourabi. Il participe à toutes les actions qui peuvent nous amener en Palestine, dans des moments d’émotions partagées et présente avec subtilité la musique et chant traditionnel palestinien.
Le groupe Alquds est considéré comme l’un des meilleurs ensembles de musique classique arabe et engagée pour la qualité de son interprétation de la musique du Proche et du Moyen Orient, et aussi son ouverture sur la musique mondiale.
Ce groupe possède, en outre une maîtrise, des modes de la musique arabe (Almaqaam) et ce supplément d’âme nécessaire à la synchronisation entre la voix et l’instrument. Motivés par leur passion de la musique savante et la musique palestinienne, ils ont participé à plusieurs journées musicales et culturelles dans le monde entier.
PALESTINE
Transmettre en héritage aux générations à venir, aux enfants de la diaspora l’histoire et la culture de la Palestine à travers la Dabké, dans le plaisir de danser cette danse que partagent hommes et femmes.
Créée en avril 2009 et déjà présente dans plusieurs manifestations artistiques, la Troupe est formée de filles et garçons, d’origine palestinienne et diverse vivant en France. Ils se retrouvent régulièrement, depuis, pour apprendre, répéter les pas et les gestes transmis en patrimoine du terroir.
Ils veulent exprimer leur amour à leur terre comme l’ont fait leurs parents ou grands-parents, citadins, paysans pour fêter la fin de la moisson, pour célébrer les mariages et les occasions de joie collectives….C’est l’image d’un peuple qui vit, qui a le sens de la fête et l’hospitalité. Un peuple dynamique et cultivé qui continue à vivre malgré les difficultés.
Alors le meneur à la tête de la rangée, fier et debout comme l’olivier millénaire de cette terre, lance un pas, déploie ses bras en l’air comme les branches, fait tournoyer un foulard dans sa main, aussitôt suivi par les des danseurs qui piétinent le sol en rythme.
C’est l’ode joyeuse et l’attachement vital à la terre qui sont portée dans les gestes de la

Dabké palestinienne.

Le mot Dabké vient de l’action de préparer les éléments pour construire les toits des maisons en paille et terre battue pour être compacter uniformément.
Cet événement d’entraide est nommé awneh mot qui signifie aider. En arabe signifie littéralement «cachet sur les pieds. »
Dans la célèbre chanson Ala Dalouna toute cette action est racontée.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur DECOUVERTE DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE TRADITIONNELLE PALESTINIENNE

Projection de « PALESTINIENNES » Mercredi 29 Septembre à la Friche Lucien

Portraits de jeunes femmes actuelles, s’investissant dans des domaines artistiques à partir des traditions palestiniennes, dans une résistance active et constructive.
Musique, design, cuisine et mode : elles parlent de leur réalité, de la façon dont la situation d’occupation intervient dans leur vie de tous les jours, et combien il est difficile de faire bouger les choses, même au sein de sa communauté.
Elles ont la pêche, elles y croient, ne sont pas dans la fatalité de ce que vit ce peuple et réussissent à montrer et défendre leur culture et leur tradition avec beaucoup de modernité et de créativité.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Projection de « PALESTINIENNES » Mercredi 29 Septembre à la Friche Lucien

19 MAI A ROUEN ACTION CONTRE L’APARTHEID ISRAELIEN ET LE BOMBARDEMENT DE GAZA

Action d’information sur l’apartheid et signature de cartes à envoyer au président:

Le 19 mai le groupe local de Rouen a organisé dans l’après-midi (de 16h à 18h) une action d’information sur l’apartheid israélien, appelant à signer des cartes au président de la république lui demandant de reconnaitre l’apartheid et d’agir pour contraindre Israël à y renoncer.

Cette intervention était appuyée par une installation de panneaux créés pour l’occasion mais pas complètement déployée du fait d’un vent particulièrement présent.

Elle fut aussi soutenue par la diffusion de musique palestinienne grâce à la sonorisation récemment acquise par notre groupe et la présence de Doreido , un danseur palestinien que nous connaissons un peu, ce qui nous a permis d’occuper aussi l’espace sonore et d’attirer l’attention des passants.

Le dépliant de la campagne nationale sur l’apartheid a été diffusé, et des discussions approfondies ont pu être été menées avec certains passants. Beaucoup de jeunes étaient sensibilisés à la question palestinienne.

L’appel à la signature de cartes a été un succès ( 158 obtenues )

Rassemblement contre les bombardements de Gaza et l’apartheid israélien

Ensuite, à l’initiative de l’AFPS avec le soutien de nombreuses organisations politiques et associations ( liste ci-dessous) environ 300 personnes se sont réunies sur l’esplanade du musée des Beaux-Arts. Un plein de militants mais aussi une présence significative de jeunes d’origine maghrebine solidaires du peuple palestinien.

Le rassemblement a débuté par un cours de « dabké » , danse traditionnelle palestinienne, donné par Doreido Jadiba, danseur palestinien résident à Rouen, suivi des diverses interventions d’organisations et associations qui y avaient appelé.

Les participants sont ensuite partis en manifestation dans les rues de Rouen malgré l’interdiction qui nous avait été signifiée par la préfecture. Un défilé dynamique et totalement pacifique

Ont appelé à ce rassemblement : la Cimade, la Confédération Générale du Travail (CGT)., le CREAL 76 Comité de Réflexion et d’Action Laïque) d’Ensemble !, Fédération Syndicale Unitaire (FSU), la France Insoumise (LFI,), la Gauche Démocratique et Sociale (GDS), le Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF), le Parti Communiste Français (PCF), le Parti de Gauche (PG), la Ligue des Droits de l’Homme (LDH section de Rouen et de Pont-Audemer

OLYMPUS DIGITAL CAMERA


OLYMPUS DIGITAL CAMERA




OLYMPUS DIGITAL CAMERA


OLYMPUS DIGITAL CAMERA


OLYMPUS DIGITAL CAMERA


OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur 19 MAI A ROUEN ACTION CONTRE L’APARTHEID ISRAELIEN ET LE BOMBARDEMENT DE GAZA

RASSEMBLEMENT A ROUEN MERCREDI 19 MAI A 18 H 00 Esplanade du Musée des Beaux-Arts

La résistance à l’expropriation de plusieurs familles palestiniennes du quartier occupé de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est s’inscrit dans le combat contre le nettoyage ethnique de Jérusalem méthodiquement mis en oeuvre par les israéliens.
La répression violente de ces manifestations par les israéliens se poursuit par d’autres violences encore plus graves et aveugles, la population palestinienne de Gaza subit la terreur et les destructions des bombardements par Israël, et les victimes se comptent par centaines.
Israël fait face maintenant à quatre fronts de résistance palestinienne: à Gaza, à Jerusalem-Est, en Cisjordanie, en Israël des arabes israéliens . C’est un réveil inévitable du peuple palestinien. On ne colonise pas et on n’étouffe pas un peuple sans qu’il se rebelle.

Pour l’arrêt des bombardements sur Gaza et le combat contre l’apartheid iraélien !

Appel soutenu à Rouen par Ensemble !, de la CIMADE,de la FI, de la GDS du MJCF, du PCF et du Parti de Gauche, de la FSU, de la CGT, du MAN et de la LDH de Rouen et de Pont-Audemer

De 1948 à nos jours l’Etat d’Israël a progressivement mis en place un régime institutionnalisé de domination raciale et de répression sur le peuple palestinien, constituant un régime d’apartheid.
Ce régime d’apartheid, crime contre l’humanité, est le cadre dans lequel Israël commet des violations systématiques des droits humains contre le peuple palestinien : « Par crime d’apartheid, on entend des crimes inhumains… commis dans le cadre d’un régime institutionnalisé d’oppression systématique et de domination d’un groupe racial sur un autre et commis dans l’intention de maintenir ce régime ».
Cette définition est celle du statut de Rome instituant la Cour Pénale Internationale. Le Comité pour l’Elimination des Discriminations Raciales de l’ONU a reconnu qu’elle s’appliquait à la situation du peuple palestinien dans un rapport datant de 2016.
Pourquoi ?
Une des premières caractéristique de cet apartheid est la fragmentation du peuple palestinien : autrefois réuni dans la Palestine mandataire, il a été fragmenté en catégories géographiques et juridiques distinctes : les Palestiniens, citoyens de l’Etat d’Israël, les résidents de Jérusalem Est, les habitants des territoires occupés et les réfugiés et exilés involontaires.
=> L’Etat d’ Israël est lui- même un état racial, il est désormais défini comme l’« Etat nation du peuple juif ». La nationalité juive se distingue et l’emporte sur la citoyenneté israélienne dont bénéficient, avec d’importantes limites, les Palestiniens vivant en Israël.
Tout en affichant les attributs d’une démocratie, sa politique démographique a pour but de maintenir par tous les moyens une majorité juive en Israël. Le « retour » en Israël de tout juif du monde entier (Alya) est encouragé, le retour des réfugiés palestiniens, victimes du nettoyage ethnique de 1948, ou même le simple regroupement familial sont interdits. Depuis 1948 la population palestinienne vivant sur le territoire d-Israël est passée des deux tiers à 1/5eme de la population totale.
Les 9/10 eme des terres appartiennent à l’Etat et sont gérées par des lois qui interdisent leur utilisation par des non juifs. L’agence juive et l’Organisation sioniste mondiale qui ont conduit la colonisation de la Palestine avant 1948 interviennent toujours dans leur gestion avec le même objectif : encourager la colonisation.
Si les Palestiniens ont le droit de voter et de s’organiser politiquement, il leur est interdit, pour tout parti politique d’Israël de contester le caractère juif de l’Etat : ils ne bénéficient donc pas d’une expression politique libre et entière, et seuls les Juifs ont droit à l’auto détermination.
La ségrégation raciale s’étend aux lieux de résidence qui sont très majoritairement séparés et aux bénéfices de l’action publique inégalement répartis entre les deux communautés.

=> Les Palestiniens de Jérusalem-Est ont un statut de « résidents permanents », donc d’étrangers dans la ville où ils sont nés. Israël a annexé cette partie de la ville en dépit des condamnations de l’ONU alors même qu’elle a une importance fondamentale pour l’identité du peuple palestinien. Ce statut de résident est précaire il peut être perdu à la suite d’une simple absence temporaire de la Ville. Ces Palestiniens souffrent de discriminations multiples, d’expulsions et de démolitions de maisons.
=> Dans les « territoires provisoirement occupés » la population se divise entre des Palestiniens qui restent soumis, en dernière instance, au droit militaire et des colons juifs régis par le droit civil israélien, un régime juridique double basé sur la race. La bande de Gaza, soumise à un blocus permanent, est séparée de la Cisjordanie éclatée elle- même même en de multitudes enclaves séparées par les colonies et les zones sous contrôle exclusif israélien.
Aux contraintes de l’éclatement et de l’isolement du territoire s’ajoute le fait que la prospérité des colonies juives est soutenue activement par le gouvernement israélien qui organise l’étouffement de l’activité économique des Palestiniens.
=> Les réfugiés et exilés involontaires palestiniens sont privés de tout droit au retour en Israël comme dans les territoires occupés contrairement aux dispositions de la résolution 194 de l’ONU de 1948. Pris en charge par un organisme spécifique de l’ONU les réfugiés ont des conditions de vie différentes selon les pays d’accueil.
En 2021 L’apartheid israélien a également été reconnu en 2021 par un rapport de l’ONG Israélienne de défense des droits humains « B’Tselem » qui dénonce un régime de suprématie juive de la Méditerranée au Jourdain ainsi que par un autre rapport de l’ONG Internationale d’Human Right Watch.
C’est pourquoi nous demandons au gouvernement français d’agir en :
• reconnaissant qu’Israël a établi et maintient un régime d’apartheid envers les Palestiniens dans leur ensemble.
• intervenant auprès de l’ONU pour que celle-ci reconstitue le Comité Spécial contre l’Apartheid et le Centre Contre l’Apartheid pour mettre fin à ce nouvel apartheid.
• prenant des mesures efficaces, comprenant des sanctions, pour mettre fin au régime d’apartheid israélien et à la négation du droit inaliénable à l’autodétermination du peuple palestinien
• soutenant la Cour Pénale Internationale dans l’enquête qu’elle a ouverte sur les crimes commis par Israël en Palestine

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur RASSEMBLEMENT A ROUEN MERCREDI 19 MAI A 18 H 00 Esplanade du Musée des Beaux-Arts

« Lendemain d’élections en Israël : effacement de la gauche, division de la représentation palestinienne : pourquoi ? »

Pour répondre aux questions que nous nous posons : Pourquoi cette marginalisation pérenne de la gauche israélienne et cette progression de l’extrême-droite ? Qu’en est-il de la participation aux élections des « arabes israéliens » et de leur représentation ? A quoi correspond le positionnement politique du parti « islamiste » Raam et de son leader Mansour Abbas ?

Thomas Vescovi est chercheur indépendant en histoire contemporaine, il travaille notamment sur la société juive israélienne, ses relations avec la société palestinienne, et son rapport à l’histoire. Diplômé de l’université Paris-8, il collabore à différents médias (Middle East Eye, Le Monde diplomatique, Moyen-Orient). Il est l’auteur de La Mémoire de la Nakba en Israël (L’Harmattan, 2015) et vient de publier : « L’échec d’une utopie : Une histoire des gauches en Israël » (La découverte 2021)

La conférence commencera à 18 H précises, les connections seront possibles à partir de 17H 45, elle durera environ trois quart d’heure et sera suivie d’un temps d’échange

Pour rejoindre la visioconférence , utiliser le lien ci-dessous :

https://us02web.zoom.us/j/81061031582?pwd=bFJZZXpqUVJkUVY4NGJxY293NWg5QT09

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur « Lendemain d’élections en Israël : effacement de la gauche, division de la représentation palestinienne : pourquoi ? »

Stop au nettoyage ethnique de Jérusalem !

#Palestine #Jérusalem #StopNettoyageEthnique

Appel à action

>> Partagez la campagne sur Facebook et Twitter

>> Écrivez aux députés et sénateurs de votre département (en quelques clics seulement !)

Texte du courrier :

« La situation des Palestiniens de Jérusalem, vivant sous occupation israélienne, ne cesse d’empirer.

Ils sont privés de tout droit élémentaire : droit à l’éducation, à la santé, droit de se déplacer et de vivre en famille, droit de pratiquer leur mode de vie et d’accéder à leurs lieux de culte…

La politique de nettoyage ethnique d’Israël à leur égard est planifiée depuis des décennies : Impossibilité de construire, destruction d’habitat, vol de terres et de biens, construction massive de colonies économiques et de peuplement, transfert forcée de population, répression de toute opposition.

La France doit prendre toute sa part pour que soit mis fin à l’occupation de Jérusalem-Est et au nettoyage ethnique dont sont victimes les Palestiniens de Jérusalem et particulièrement notre compatriote Salah Hamouri. Il doit pouvoir vivre avec sa famille à Jérusalem sans être harcelé en permanence par les autorités israéliennes.

Je vous engage à en saisir le Ministre des Affaires étrangères et le Président de la République par tout moyen que vous jugerez approprié (lettre, question écrite, question orale), et apprécierai de connaître les suites données à ma demande »

L’appel de l’AFPS

Les Palestiniens de Jérusalem n’obtiennent presque jamais de permis de construire. Ils sont contraints de construire sans permis. C’est le prétexte pris par Israël pour démolir les maisons.

Les colons eux construisent à tout va sur les terres volées aux palestiniens : 87% de terres palestiniennes sont accaparées par Israël et 215000 colons vivent à Jérusalem-Est dans des colonies illégales.

Le Mur sépare, divise, isole, entrave. Il redessine la ville pour en expulser les Palestiniens et faire de Jérusalem une ville majoritairement juive.

Israël harcèle la population afin de faire taire toute forme de contestation.

Israël prétend faire disparaitre toute trace de la présence et de l’histoire palestinienne de Jérusalem.

Au cœur de ces politiques de nettoyage ethnique, les lois édictées par Israël depuis plus de 70 ans. C’est particulièrement le cas à Jérusalem. Dans sa loi du 8 mars 2018 Israël prétend bannir de Jérusalem les Palestiniens pour « défaut d’allégeance ».

C’est cette menace qui pèse aujourd’hui sur Salah Hamouri.

La situation des Palestiniens de Jérusalem ne peut plus être ignorée, celle de Salah Hamouri non plus.

La France doit agir : Interpellez vos parlementaires !

Le nettoyage ethnique à Jérusalem, ça suffit !

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Stop au nettoyage ethnique de Jérusalem !

Agissons contre la vente de vins des colonies israéliennes sur Internet !

Le développement de la vigne dans les colonies israéliennes et de la vente en Europe des vins qui en sont issus, présentés comme des vins d’Israël, participe à la normalisation des colonies israéliennes. Lire ou relire, à ce sujet, l’article publié dans le numéro 66 du Pal Sol : « Cisjordanie : quand les colons font boire à la santé des colonies ! ».

En France, ces vins sont vendus principalement sur Internet. Du 15 octobre au 15 novembre prochains, nous vous proposons d’agir pour que la réglementation sur l’étiquetage soit appliquée à ces vins, c’est-à-dire que l’origine indiquée soit « colonie israélienne » et non « Israël » comme cela a été confirmé par l’arrêt de la Cour de Justice de l’Union Européenne du 12 novembre 2019.

Nous avons sélectionné cinq vendeurs qui, par leur commerce, soutiennent volontairement la politique coloniale d’Israël. Seules les menaces de sanctions sont susceptibles de les amener à se conformer à la réglementation. Mais pour cela, il est nécessaire que l’administration de la répression des fraudes (les DDPP dans les départements) soit assaillie de nombreux courriers qui l’amène à diligenter des contrôles, inviter les contrevenants à se mettre en règle et prendre éventuellement des sanctions. Nous vous proposons d’agir soit par mail, soit par courrier postal

:  

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Agissons contre la vente de vins des colonies israéliennes sur Internet !

I

Pour la première fois cette année, le Tour de France verra la participation d’une équipe israélienne, l’équipe Israel Start-up Nation (ISN). Et cette participation n’est pas innocente. Le milliardaire israéo-canadien Sylvan Adams qui en est l’initiateur et le financier ne cache pas le but comme il le confie au journal Libération : « Présenter l’État hébreu comme une démocratie vibrante et robuste, un pays normal, sûr, ouvert et tolérant ». Les coureurs eux-mêmes sont présentés comme des « ambassadeurs d’Israël ». Quand on connaît la réalité des crimes commis par cet État contre le peuple palestinien depuis sa création, crimes qu’il continue à perpétrer aujourd’hui, on ne peut être dupe : l’objectif est de camoufler ces crimes derrière une image d’ouverture.

Le Tour de France intéresse des millions d’amateurs du cyclisme et il n’était pas possible que l’AFPS laisse passer sans réagir cette utilisation politique du sport. D’ores et déjà, ses groupes locaux ont prévu près d’une cinquantaine d’actions durant les trois semaines du Tour de France, non seulement sur le parcours des coureurs mais aussi dans les villes qui ne verront pas le passage du Tour.

Par ailleurs, du 29 Août au 22 Septembre, l’AFPS va réaliser un Journal du Tour, Spécial Hold-Up Nation. Ce journal devrait comporter 10 numéros qui se présenteront sous la forme d’une vidéo pour 8 d’entre eux et sous une forme écrite pour 2 numéros. Ils seront publiés sur le site web de l’AFPS et sur sa page Facebook. Ce journal servira à dénoncer la scandaleuse opération de blanchiment que nous allons subir pendant trois semaines, à rappeler la situation d’apartheid et de colonisation vécue par le peuple palestinien et à relater et mettre en valeur les actions menées par de nombreux groupes AFPS durant cette période.

Parmi les coureurs de l’équipe ISN, il y a trois Français : Rudy Barbier, Alexis Renard et Hugo Hofstetter. L’AFPS leur a écrit pour les mettre en garde contre cette instrumentalisation de leur participation à l’équipe ISN, mais sans réponse de leur part.

Sylvan Adams ne ménage ni ses efforts, ni ses finances pour attirer des coureurs vers ISN. Il a notamment réussi à convaincre Chris Froome de rejoindre l’équipe ISN à la fin de l’année. Cela a amené l’AFPS a écrire personnellement à Chris Froome et d’autres coureurs qui ont été approchés par Sylvan Adams. Elle vient aussi d’envoyer une lettre ouverte à tous les coureurs du Tour de France.

Ce sont non seulement les coureurs individuellement qui sont approchés par ISN mais aussi les clubs cyclistes susceptibles de fournir un vivier intéressant pour cette équipe. Ainsi, ISN a établi un partenariat avec le club « Côtes d’Armor, Marie Morin, Véranda Rideau ». L’AFPS a réagi en écrivant aux dirigeants du club, ainsi qu’aux parlementaires des Côtes d’Armor. De façon générale, elle a écrit à tous les clubs cyclistes français de Nationale 1. Une dizaine de groupes locaux AFPS a fait de même avec les clubs de leur région.

Enfin, on peut penser que les sponsors du Tour du France n’apprécieront guère cette utilisation de la plus prestigieuse épreuve cycliste au monde à des fins politiques, d’où un courrier de l’AFPS à chacun de ces sponsors.

Espérons qu’avec ces différentes actions, plus nombreux seront ceux qui comprennent qu’Israel Start-up Nation, c’est en fait Israel Hold-up Nation.

Les outils

 

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur I

Contre l’annexion : rassemblement le 1er Juillet à Rouen

 

Environ 140 personnes se sont retrouvées à ROUEN pour dénoncer le projet d’annexion de territoires palestiniens par le gouvernement israélien de Netanyahou, soutenu par les Etats Unis de Donald Trump.

Ce rassemblement avait reçu le soutien de l’ ASTI de Petit-Quevilly, Ensemble!, la France Insoumise, la Ligue des Droits de l’Homme, le MAN, le MJCF, le NPA, le PCF, Solidaires 76 , l’ UJFP, La Vache Rebelle

Cette annexion serait un nouveau dépeçage de la Palestine par Israel qui a déjà annexé Jérusalem

Est et le Golan Syrien, bafouant une nouvelle fois le Droit International en vidant, cette fois la vallée du Jourdain de ses habitants palestiniens.

Après avoir rappelé la violation des droits humains, le vol des terres et la colonisation sans limites ainsi que les punitions collectives passées et récentes ; les personnes présentes ont été invitées à

– Ecrire au Président de la République

– Ecrire aux députés et sénateurs du département

– Refuser d’acheter tout produit provenant d’Israel

à l’aide du QR code situé au bas des flyers distribués, afin que la France mette tout en œuvre pour faire barrage à cette annexion en prenant des sanctions et, si besoin, des mesures de rétorsion contre Israêl.

 

 

NON A L’ANNEXION DES TERRITOIRES PALESTINIENS !

Du Plan TRUMP à une « extension de souveraineté »

En Janvier dernier le feu vert en a été donné par le « plan de paix » de TRUMP.

Il consacre et élargit l’occupation israélienne de la Cisjordanie.

Il prévoit ainsi la création d’un pseudo- état Palestinien sur un territoire résiduel, sans la continuité ni les prérogatives  d’un véritable état.

Nethanayu,  soucieux de garantir son impunité, a placé la question de l’annexion au cœur de la campagne électorale consolidant ainsi son alliance avec l’extrême-droite israélienne prépare.

Il prépare l’annexion unilatérale des colonies juives (dont la mise en œuvre est annoncée pour le premier 1er juillet) même si elle cela ne sera sans doute pas qualifiée officiellement d’annexion.

Un véritable apartheid

Les palestiniens ont déjà subi la discrimination organisée par la loi État-Nation du peuple Juif en Israël, l’éclatement du peuple palestinien en de multiples statuts et l’attribution de territoires mités par la colonisation israélienne.

Cette annexion qui s’inscrit dans la logique du plan Trump  sera la touche finale de la mise en place d’un réel  régime d’apartheid sur l’ancien territoire de la Palestine.

Des sanctions indispensables

Israël ne pliera que sous la contrainte.

Des sanctions internationales sont indispensables.

L’union Européenne doit suspendre ses accords de coopération économique avec Israël, interdire les produits des colonies et reconnaître la Palestine comme état.

Nous devons exprimer avec force notre rejet de ce projet !C’est pourquoi nous appelons à un rassemblement le :

Mercredi 1er Juillet à 18 H00

à la station de métro Théâtre des Arts Rouen droite

 

Organisations et associations signataires (par ordre alphabétique):

AFPS, ASTI, Ensemble!, France Insoumise, Ligue des Droits de l’Homme, MAN,MJCF, NPA, PCF, Solidaires ,UJFP, La Vache Rebelle…

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Contre l’annexion : rassemblement le 1er Juillet à Rouen